09 81 10 06 06
Les déserts médicaux en France

Les déserts médicaux en France

Si la France compte 334 médecins pour 100 000 habitants, ce qui est tout à fait acceptable, elle comporte toutefois de nombreux déserts médicaux, ces zones où l'offre médicale est insuffisante et ne permet pas de couvrir les besoins des habitants. La raison à ce problème est simple, les praticiens sont mal répartis sur le territoire, et c'est encore plus vrai s'agissant des spécialistes comme les gynécologues, les ophtalmologistes ou encore les prothésistes dentaires.

Où se trouvent Les déserts médicaux en France ?

Si l'on prend en compte les déserts médicaux et les zones où il existe une fracture sanitaire, c'est à dire où il est impossible de consulter des médecins remboursés à 100% par la sécurité sociale (donc hors secteur 1), on peut réellement dire que c'est un problème qui touche la France entière, à l'exception notable des moyennes et grandes villes. La situation est encore pire dans le Centre, le Poitou-Charentes, la Haute Normandie, la Picardie, mais aussi en Corse et dans les zones de montagne.

Les raisons d'une situation tendue

Dans les régions frappées par les déserts médicaux, le constat est le même : les médecins ont des difficultés pour trouver repreneur lorsqu'ils partent à la retraite. En cause, le manque d'opportunité pour les conjoints des médecins et une qualité de vie souvent menacée. Les déserts médicaux sont en effet souvent localisés dans des zones rurales où les infrastructures sont limitées et où les jeunes médecins ne se voient pas forcément fonder une famille. Parfois des maisons médicales sont mises en place pour venir en aide à la population mais ces solutions sont loin d'être idéales.
Entre l'héliotropisme et les médecins qui vont prochainement partir en retraite et qui ne seront pas remplacé, ce problème va s'intensifier de plus en plus.

Vivre dans un désert médical : quelles conséquences ?

Les habitants des zones où l'offre médicale est insuffisante rencontrent de réels problèmes pour obtenir des rendez-vous en temps et en heure et donc pour se faire soigner quand ils en ont besoin. Par ailleurs, nombreux renoncent à des soins "non urgents" en raison des difficultés qu'ils ont à trouver des spécialistes proches de chez eux mais également des tarifs prohibitifs pratiqués par certains praticiens adeptes des dépassements d'honoraires.
Les médecins généralistes et médecins spécialistes ne prennent plus de nouveaux patients. Les délais d'attente sont parfois supérieurs à 1 an.

Pour d'autres, la solution n'est autre que
le tourisme médical ou dentaire en France et à l'étranger.

Le tourisme médical en France concerne principalement les touristes étrangers qui viennent se faire soigner en France. Les français pratiquent le tourisme médical seulement vers l'étranger et uniquement pour le dentaire et la chirurgie esthétique, les autres disciplines ne sont pas concernées. En Hongrie par exemple, il n'est pas possible de consulter d'autres médecins spécialistes (ophtalmo, ORL, etc) lors du séjour dentaire. d'où La Petite Souris, nous apportons une alternative à tout cela, se faire soigner les dents et pouvoir consulter d'autres médecins spécialistes, tout en restant en France.

Cette pratique assez récente consiste en effet à voyager vers d'autres régions ou pays afin de bénéficier de soins plus économiques mais d'une qualité équivalente. C'est particulièrement intéressant pour les patients nécessitant d'importants travaux dentaires comme les implants par exemple.